Contrôler la gestion d’entreprise, les étapes clé du processus

Quel que soit votre secteur d’activité ou les difficultés que traverse votre entreprise, la gestion permet de renforcer les acquis et de prévenir les problèmes. Ainsi, le processus de contrôle consiste à définir, mesurer, adapter et ajuster toutes les activités commerciales telles que la production, l’emballage, la livraison et plus encore. Il s’agit pour les dirigeants de vérifier la bonne utilisation de toutes les ressources dans la réalisation des objectifs.

Le contrôle de gestion, un élément essentiel du processus de gestion

En fait, sans processus de contrôle, toute la gestion est obsolète. Parce que vous ne serez pas en mesure de savoir si votre stratégie d’entreprise fonctionne ou non ou de diriger la main-d’œuvre de façon responsable. Le processus de contrôle est le processus fonctionnel de contrôle organisationnel qui découle des objectifs et des plans stratégiques de l’organisation. Voici les étapes clé par Goudsmit Tang Management.

1. Établir des normes et de méthodes pour mesurer le rendement

Les normes sont, par définition, simplement les critères de performance. Il s’agit des points choisis dans tout un programme de planification où le rendement est mesuré. L’objectif est que les gestionnaires puissent recevoir des alertes sur la façon dont les choses se déroulent sans surveiller chaque étape de l’exécution de la stratégie.

Dans une entreprise industrielle, les normes peuvent inclure des objectifs de vente et de production, des objectifs de présence au travail, des dossiers de sécurité, etc.

En revanche, les normes seront différentes dans le secteur des services. C’est le nombre de nouveaux clients attirés par une campagne publicitaire remaniée qui sera pris en compte.

2. Mesurer le rendement

La mesure du rendement par rapport aux normes devrait se faire sur une base prospective. Il s’agit de faire en sorte que les écarts puissent être décelés avant qu’ils ne se produisent. L’évaluation du rendement réel ou attendu est assez facile. Mais il y a de nombreuses activités pour lesquelles il est difficile d’élaborer des normes précises.

Il peut être très simple, par exemple, d’établir des normes du temps de travail pour la production d’un article produit en série que le travail du directeur des relations industrielles.

3. Déterminer si le rendement correspond à la norme

C’est une étape facile mais importante dans le processus de contrôle. Il s’agit de comparer les résultats mesurés avec les normes déjà établies.
Si la performance correspond à la norme, les dirigeants d’entreprise peuvent supposer que « tout est sous contrôle ».

4. Prendre des mesures correctives

Cette étape devient essentielle si le rendement est inférieur aux normes, il est essentiel de mettre en place des mesures correctives. Ces dernières pourraient entraîner un changement dans une ou plusieurs activités des opérations de l’organisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.